La culture au Mexique

La culture au Mexique

Notre Aloé vera est cultivé selon les normes définies par l’Agriculture Biologique ce qui garantit :

  • Un niveau élevé en composants nutritionnels comme les vitamines, les antioxydants, les acides gras insaturés et les polysaccharides.
  • Le contrôle des métaux lourds, des mycotoxines, des résidus de pesticides, des glycoalcaloïdes, de la qualité de l’eau (nitrates, etc.).
  • Une capacité de rétention de l’eau élevée, ce qui permet aux cultures de mieux résister à la sécheresse.
  • Des prélèvements dans les champs pour contrôler l’absence des produits interdits par le cahier des charges.
La culture au Mexique La culture au Mexique La culture au Mexique

La récolte à la main

Pour préserver la plante car elle demande plusieurs années pour arriver à maturité.

  • Seules les feuilles matures sont récoltées. Elles sont prélevées sur la couronne de la rosette avec précaution.
  • La coupe est réalisée à la base de la feuille de façon nette et franche pour permettre au suc de s’écouler et à la feuille de se cicatriser rapidement.
  • 2 ou 3 feuilles seulement sont prélevées par plante à chaque récolte.
La récolte à la main

L’extraction de la pulpe à la main : La matière première, la pulpe, est issue du « filetage » manuel de la feuille récoltée dans les champs des producteurs aux alentours de la salle d’extraction. C’est une garantie quant à la préservation de la richesse en polysaccharides, les constituants naturels de l’aloé vera responsables de son activité.

Le commerce équitable

Le commerce équitable

Pur’Aloé travaille en collaboration avec des agriculteurs mexicains selon la charte du commerce équitable « OperAequa » quant à l’approvisionnement de la matière première certifiée biologique. L’application des exigences est régulièrement vérifiée sur le terrain par l’organisme certificateur « Bioagricoop ».

Pourquoi le commerce équitable ?

  • Opportunité pour les producteurs désavantagés par le système du commerce conventionnel.
  • Transparence des relations commerciales.
  • Autonomie des petits producteurs par la continuité des relations commerciales.
  • La promotion du commerce équitable par la sensibilisation de la clientèle aux injustices.
  • Paiement d’un prix juste établi après dialogue (Nous versons également une prime qui n’est pas exigée dans ce cadre).

  • Égalité entre sexes : valorisation du travail des femmes, présence des femmes au sein de la gouvernance.
  • Les conditions de travail : un environnement sain et sûr.
  • Le travail des enfants : respect de la Convention des Nations-Unies sur les droits des enfants.
  • L’environnement : application des méthodes responsables de production.
  • Les relations de commerce doivent tenir compte du bien être social, économique et environnemental.

Facebook
YOUTUBE
Instagram