ciel d'azur labs

Ciel d’Azur est né en 1991 d’une activité artisanale de production de senteurs dans les Alpes Maritimes dont certaines, comme les Plantes à brûler sont plus que jamais d’actualité.
En effet contrairement à la plupart des produits de ce genre qui pose problème, elles satisfont entièrement la récente régulation concernant le critère de non émission de gaz toxiques des produits de senteur , étant entièrement composées entièrement de plantes aromatiques sauvages et de résines naturelles. Historique Pur’Aloe Ciel d’Azur Labs

Le déménagement en 1994 dans le Luberon à proximité d’une carrière d’argile rare (la Montmorillonite), a donné à l’artisan l’opportunité de développer une gamme complète de produits à l’argile médicinale et aux extraits bio, et ce bien en avance sur son temps puisqu’à l’époque un label pour la cosmétique Bio n’existait pas, même si nous travaillions sur l’élaboration d’un cahier des charges notamment avec Nature et progrès.
Nous fabriquons toujours cette gamme à l’argile sous le label maintenant connu « Cosmebio » qui permet de valoriser cette démarche vers la Bio .

En 1998 la passion pour l’utilisation de matières premières naturelles locales a poussé Michel Touveron à développer une gamme de « masques de beauté pour les murs », des cires murales teintées avec les célèbres OCRES du Lubéron. Cette activité s’est fortement développée à l’export et a fait l’objet d’un dépôt de brevet.
Et ce jusqu’en 2003 où, après des années de succès, notre production a fait l’objet d’innombrables plagiats qui ont poussé Michel Touveron à arrêter ces productions pour développer une gamme complète de produits à l’Aloé vera, encore peu connus en France à cette époque.
Jusque là la France accusait un retard important dans la connaissance de l’Aloé Vera au point que pratiquement aucune parution scientifique   dans notre langue n’avait vu le jour.
Ce retard est dorénavant comblé grâce aux thèses du docteur Morin qui est parue le 27 octobre 2008 et du docteur Michayewicz parue en 2013. Nous les remercions pour leur travail exhaustif en langue française.
En fait la plupart des nombreuses études cliniques étaient réalisées jusque là aux USA, au Japon, en Afrique du sud, en Italie, la plupart du temps en langue anglaise.

« L’eau a donc coulé sous les ponts » et dorénavant l’aloé vera commence à être connu dans notre pays. Nous sommes devenus à ce jour leader et le seul fabriquant de produits à l’Aloé vera en France maîtrisant sa production depuis la culture jusqu’aux produits finis.

 

Facebook
YOUTUBE
Instagram